Assemblée Générale du samedi 3 février 2018

16 présents avec 13 voix – 39 pouvoirs dont 2 non valables (dépassement de 15 pour un présent + cotisation non versée pour le second)

COMPTE RENDU MORAL DE L’ANNÉE SCOLAIRE 2016-17

Notre action se scinde toujours en 3 branches : Le centre socio éducatif, les parrainages – aides en mission et les projets

LE CENTRE SOCIO EDUCATIF géré par Joël

En janvier 2017, nous avions 42 inscriptions en cours de soutien dont 3 cas sociaux et 11 enfants parrainés, 6 par DEM, 5 par d’autres associations. Les niveaux étaient dispatchés ainsi : CI = 9, CP= 5, CE1 = 3, CE2 =3, CM1= 4, CM2= 3, 6è = 0, 5è= 3, 4è= 2, 3è= 8, 2nde=2. En fin d’année, leur nombre était tombé à 21 élèves de primaire, 15 collégiens. 18 jeunes d’inscrits pour la bibliothèque.

Les après midi ludiques regroupent une vingtaine d’enfants : lecture /dialogue, chants, jeux, écrits sur un thème (lecture, l’école, droits des enfants, prévention routière, l’amitié) ou dessin pour les plus petits, pause goûter et pour finir distribution de livres.

Pour l’année scolaire 2017-2018, nous avons à ce jour 42 élèves et seulement 3 jeunes d’inscrits à la bibliothèque : Primaire : CI=1, CP=5, CE1=4, CE2=2, CM1=4, CM2=4, Collège : 6é=5, 4è=6, 3è=8, Lycée : 2nde=1, 1ère =2

Cela repose la question de la pérennité du centre social, car malgré la publicité que fait Joël, visite à l’école publique Mbour Maure, communication lors de la marche sur la prévention routière où toutes les écoles environnantes étaient présentes ainsi que les parents, les enseignants, les directeurs d’école, l’adjoint au préfet…, les après midis ludiques … le nombre de jeunes le fréquentant baisse (juin 2016 : 55 élèves inscrits, 22 collégiens et 33 primaires, pour les cours de soutien scolaire, 27 élèves pour la bibliothèque). Les jeunes ne sont pas éduqués à la lecture et notre centre rencontre les mêmes difficultés que les bibliothèques des sœurs. Il faudrait une action énergique au niveau des écoles pour changer ce paradigme. Pour ce qui concerne les cours de soutien, les écoles ont compris l’intérêt des cours de soutien et les ont développés en leur sein, une autre institution s’est spécialisée dans ce créneau et se situe proche du centre.

Vote à l’unanimité pour la fermeture du centre social :

Vote à l’unanimité pour envisager la location de la maison hors appartement (où résidera Richard) et avec partage du bureau (pour les besoins de l’association) à Jean Eric pour l’installation de sa crèche.

Proposition à discuter avec l’intéressé : Jean Eric prendra en charge toutes les factures eau gaz électricité téléphone et travaux. La location est sous condition d’une assurance adéquate, de l’agrément des autorités pour l’activité crèche dans ces nouveaux locaux …. Henry élabore un « contrat » (répartition de l’occupation, des frais, contrainte de la location pour une activité professionnelle…) Nous ne demanderons pas de prix de location à Jean Eric. L’association n’ayant pas besoin pour l’instant de finances supplémentaires.

 

Pages : 1 2 3 4 5